Comment le coach PNL peut aider les grands-parents à mieux jouer leur(s) rôle(s)


À l’heure des familles recomposées, des structures familiales complexes, les grands-parents ont plus que jamais un rôle important à jouer dans la société. À travers le lien qui les unit à leurs petits-enfants, ils assurent la transmission des valeurs et, forts de leur expérience, ils peuvent constituer dans leur vie une présence rassurante. Tantôt confidents, tantôt gardiens, tantôt conseillers, ils peuvent aussi devenir de précieux alliés pour leurs propres enfants. Malheureusement, la relation qui s’établit entre les diverses générations d’une même famille n’est pas toujours enrichissante. Le coaching PNL peut alors contribuer à reconstruire les ponts.

Devenir son propre « idéal de grand-parent »

«On ne naît pas grand-parent, on le devient», pourrait-on dire, en ajustant quelque peu la maxime populaire. Et face à une personne insécure dans ce rôle, de quelle façon le coach PNL intervient-il? «Je tente tout d’abord de voir avec elle comment elle imagine le grand-parent idéal, comment elle visualise cette fonction, souligne Joanne Riou, directrice du Centre Québécois de PNL. Je l’amène ensuite à déterminer de quelles croyances elle a besoin pour remplir ce rôle et quelles autres croyances doivent être modifiées». Par exemple, si la personne est convaincue que les grands-parents sont davantage une nuisance qu’un élément positif dans une famille, ou encore si elle croit que les enfants d’aujourd’hui n’ont aucun intérêt à écouter leurs aînés, il sera difficile pour elle de jouer effectivement son rôle. Par la suite, le coach PNL amènera le grand-parent à déterminer quelles habiletés lui permettraient de mener à bien sa mission, et à identifier celles qu’il possède déjà.

Établir une relation harmonieuse

Dans les situations de conflits entre générations, le coach PNL aidera le grand-parent qui le consulte à définir ses objectifs (par exemple, rétablir la communication avec son enfant adulte ou ses petits-enfants), à déterminer les ressources dont il s’est servi par le passé pour dénouer des crises, à identifier celles qu’il a acquises au fil du temps et qu’il peut utiliser pour arriver à ses fins. Le coach se servira pour ce faire des différents outils PNL mis à sa disposition, comme la ligne de temps et les ancrages. Le grand-parent sera appelé à identifier les nouveaux comportements qu’il doit adopter pour maintenir une relation harmonieuse avec ses enfants ou ses petits-enfants.

Se faire respecter

La grand-mère (ou le grand-père, dans certains cas) qui est sans cesse sollicitée pour garder ses petits-enfants, pour leur servir de taxi ou pour effectuer auprès d’eux d’autres tâches, et qui se sent ainsi exploitée, aura sans doute comme objectif d’apprendre à mettre ses limites. Elle sera appelée à changer les croyances qui l’empêchent d’exprimer ses besoins, à se rappeler les situations, dans le passé, où elle a été capable de prendre sa place, et à reconnaître et utiliser les ressources qu’elle possède pour s’affirmer et se faire respecter.

Reconnaître l’intention positive

«Dans tous les cas de difficultés relationnelles, le coach PNL peut apporter son aide, ne serait-ce que pour amener la personne qui consulte à reconnaître l’intention positive de l’autre, ce qui lui permettra de recadrer son comportement, pour ensuite travailler à rétablir la communication», dit Mme Riou, elle-même plusieurs fois grand-maman. Par exemple, il se peut que le parent qui demande à sa mère de conduire ses enfants à l’école le fasse dans l’unique but que les liens soient créés entre eux. Vue sous cet angle, la situation n’est plus considérée abusive et le dialogue devient alors possible.

Les malentendus ne sont pas rares entre les membres d’une même famille parce que les liens qui les unissent sont complexes et chargés d’émotivité. Et le coaching PNL peut aider à les régler, pour permettre à chaque génération de jouer pleinement le rôle qui lui revient.

Conception et réalisation du site web par Patrick Carrière.